Le projet

En cette année du Centenaire du débarquement aux Dardanelles, au-delà du dossier central du MAG, la SAM2G a voulu faire revivre les combats, les misères, les grandeurs des 79 000 soldats et marins français issus de métropole et de l’empire à travers un site internet permanent.

Les combats au jour le jour

Grâce à un dépouillement minutieux des Journaux de Marche et d’Opérations (JMO) des unités du C.E.O. ainsi que des archives britanniques, nous avons décidé d’honorer la mémoire de ces soldats oubliés en publiant quotidiennement le récit de leurs exploits et de leurs souffrances sur ce nouveau site.

Chaque jour nous vous proposons des cartes, des photos (y compris en couleurs), des récits des combats, des ordres de bataille, mais aussi des biographies des grands acteurs de cette terrible opération et des analyses sur les stratégies employés par les états-majors.

Vous pouvez également accéder à des fiches techniques sur les différents navires de la Royal Navy ou de la Royale qui ont participé aux combats avant le débarquement. Les armements terrestres ne seront en reste avec notamment des fiches techniques sur les batteries côtières ottomanes.

C’est une véritable immersion dans les préparatifs, l’exécution du débarquement le 25 avril puis les terribles combats pour la presqu’île de Gallipoli que nous vous proposons de suivre jusqu’à la fin de l’année 2015.

SYLVAIN FERREIRA

Rejoignez la conversation

  • Eric Allart - 2 ans auparavant

    Merci pour cette initiative. Je travaille depuis 2009 sur l’archéologie du Front D’Orient, en particulier dans la boucle de la Cerna au nord-est de Monastir/ Bitola, dans la cadre d’une coopération binationale. Si vous envisagez une page équivalente pour 1916 à 1918, j’ai certainement des données (relevés de terrain, iconographie, artefacts, traditions orales locales croisées avec les archives …) susceptibles de vous intéresser. Cordialement.

  • GALLIOT Daniel - 1 an auparavant

    Mon gd père maternel Léon Quétard était Maréchal des Logis-chef au 45éme RAC. Il se battit à seddul-Bahr. Comment puis-je retrouver toute la campagne faite par ce régiment ? D’avance merci

  • FOCH Jérôme - 1 an auparavant

    Bonjour
    Je recherche les trace d’un soldat, Jean Crochet, expédié (201e RAC) en mars 1915 dans les Balkans et décédé le 11/8/17 à Bernick en Serbie.
    Auriez vous des éléments à ce sujet.
    En vous remerciant pour ce site passionnant et pour un éventuel retour.
    Bien cordialement.

    • admin - 1 an auparavant

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire. Cela nous touche beaucoup.
      En ce qui concerne votre question, il faut que vous consultiez les registres matricules du département de la Nièvre où il est né le 09-03-1893 (58 – Nièvre, France) (sources site : Mémoires de Hommes. Il faut chercher dans les registres de l’année 1913.
      Cordialement,
      Sylvain FERREIRA

  • Le Jaudet - 1 an auparavant

    Mon grand-père était matelot suer la Savoie, paquebot de la transat reconverti en transport de troupes et croiseur auxiliaire, il nous parlait souvent du débarquement et de sa chaloupe à vapeur dont la cheminée était une passoire en raison des projectiles de toutes natures reçues. Il a aussi transbordement le roi de Serbie qui lui a remis un diplôme pour une médaille.

    • admin - 1 an auparavant

      Merci à vous pour ce témoignage fort intéressant !

  • REVIS Hervé - 1 an auparavant

    J’ai entièrement lu, et avec un grand intérêt, les articles de votre site. Bravo ! Mais je reste sur ma faim, car mon AR-G-Père est tombé à Seed ul bahr le 02 mai 1915 vraisemblablement lors de l’attaque nocturne Turque du 1er au 2 mai, et je n’ai trouvé aucun commentaire sur le 54ème RIC dont il faisait partie. Je n’ai pas plus trouvé d’informations (JMO,…,…) concernant ce régiment sur tous les sites web et dans toutes les institutions militaires relatant cette expédition des Dardanelles. Ce 54ème RIC (issu du 4ème RIC) a pourtant bien existé et combattu aux Dardanelles. J’ai des photos (prise par un ami qui était au cimetière français de la baie de Morto lors de la célébration du 90ème anniversaire de la bataille) de deux plaques commémoratives parlant entre autres des héros anonymes ,.., du 54ème RIC et des glorieux combattants de la 1ère division ,.., des 54 et 56èmes RIC. Je ne perd pas l’espoir, qu’un jour, le JMO ou le récit d’un soldat du 54ème RIC refasse surface. Encore BRAVO pour votre site, et si par hasard vous aviez des informations, documents, photos, ou autre au sujet du 54ème RIC pendant cette période, je suis preneur.
    Cordialement

  • de VALENCE - 1 an auparavant

    Bravo pour ce magnifique travail !
    Pour ma part je recherche et je partages des informations sur le soutien sanitaire du CEO par la SSBM (Société de Secours aux Bléssés Militaires).
    Cette vénérable institution, ancêtre de la Croix Rouge Française a apporté son soutien à l’Armée Française lors de différentes campagnes (Guerre des Boxers en Chine en 1901, conquête du Maroc 1907 et Dardanelles 1915/1919). Un des organisateurs du support sanitaire au CEO fut Victor de VALENCE. Je peux vous apporter un éclairage sur ses activités, à remettre dans le contexte de cette campagne. D’autre part je recherche des informations concernant une compagnie ferroviaire du 5ème Régiment du Génie qui était présente au sein du CEO.
    A bientôt.

  • lepage - 1 an auparavant

    Mon gd père maternel Jean Marie Lepage classe 1915 1er bureau liste principale D3R1 239 archives de Paris (matricule ?03) a été blessé dans la marne puis envoyé vers Marseille puis vers Salonique armée d’orient en 1915. Comment puis-je retrouver toute la campagne faite par son régiment (57 ème ou 122ème division d’infanterie)? D’avance merci

  • DELAIGUE Maurice - 1 an auparavant

    Bonjour
    Je souhaiterai découvrir le parcours de mon Grand père qui a combattu aux Dardanelles. Il était incorporé au 7ème Régiment du Génie 15ème corps d’armée.
    Pouvez-vous m’aider en me précisant le point de départ dans les journaux des marches et opérations des corps de troupes dans « Mémoire des Hommes ».
    Jusqu’à présent mes recherches ont été vaines.

    Cordialement